1915 à VIEILLE-EGLISE

Décembre  2015
    Les écoles communales rouvrent début janvier. Dans l’école libre pas d’institutrice. On y installe 2 bureaux et un atelier de tailleur.
     L’infirmerie est établie dans une petite maison à côté d’Hamez.
La prison est reléguée dans l’écurie de Bloume.

Vols et désordre :
    Les soldats belges de la 3ème division qui étaient à Vieille-Eglise avant le nouvel an se sont rendus coupables de nombreux vols et pillages. La division a payé les dégâts qui ont été constatés.
   Depuis le nouvel an, on signale des désordres de mœurs dans lesquels seraient impliqués des soldats Belges de la 2ième division et des filles étrangères réfugiées dans une ferme. La gendarmerie française a menacé la fermière d’arrestation immédiate si les jeunes filles réfugiées n’étaient pas congédiées.
   Un aéroplane belge passe au-dessus de l’église dans l’après-midi du 2 mars 1915.
h
Canon
   Pendant tout le mois de février on n’a presque pas entendu le canon, le 4 mars on l’entend en direction de Calais.

Blessés :
  Treize trains de blessés venant des bords de l’Yser ont passé en gare du Pont d’Oye dans la journée du 4 mars.
  Parmi les blessés de Vieille-Eglise, on signale :
Léon Decroix
Eugène Wasselin (pour la 2ième fois)
Henri Tenchon atteint d’un éclat d’obus dans les reins
Louis Delinselle, blessé gravement à la jambe et resté étendu six jours sur le champs de bataille avant d’être ramassé par les Allemands et amputé d’une jambe.
Louis Potte blessé par un éclat d’obus.
  On entend de nouveau le canon les 6-7-9-10-12-13-14-15 et 21 mars de jour et aussi de nuit les 1-3-10-11-13-16 et 17 avril 1915.

Attaque de zeppelin :
   Le jeudi 18 mars 1915 à 0h30, Vieille-Eglise est réveillé par le bruit du canon de Calais. On tire sur un zeppelin le LZ26 qui attaque la ville et y jette 30 bombes. Il y a 7 tués.
   Le dimanche 21 mars à la même heure, réveil par le canon de Calais. Cette fois, il canonne le zeppelin qui s’enfuit en mer. De Vieille-Eglise, on voit très bien la lumière des projecteurs qui cherche à découvrir  les aéroplanes dans le ciel.
   Des mines flottantes ont échoué sur la côte à Gravelines le 23 mars au matin. Le 24 mars après-midi, on entend à Vieille-Eglise l’explosion de ces mines allemandes qu’on fait éclater afin d’éviter tout accident.
   Un aéroplane Allemand est passé à Vieille-Eglise le 27 mars à 6h00 pour projeter une dizaine de bombes sur Calais, et n’a fait que des dégâts matériels puis repassé à Vieille-Eglise à une très grande hauteur au-dessus de l’école libre.

h 
  Prisonniers de guerre
   Maurice Guilbert, fils du chef de gare du Pont d’Oye est prisonnier depuis le début de la guerre. Octave Havard fait prisonnier le 1er mars.

Blessés
   Alfred Delgove est blessé de 2 balles et d’un éclat d’obus
   Gaston Adriensen est légèrement blessé au bras.
   Auguste Saint Machin a reçu à la jambe un éclat d’obus.
 Aéroplanes
   De nombreux aéroplanes passent au-dessus du village les 9-10-11-12-15 et 17 avril pour bombarder Calais. Les 23-24-25 avril, on entend le canon de la bataille de l’Yser.
   A la suite du bombardement de Dunkerque, quelques habitants de cette ville viennent se réfugier à Vieille-Eglise.
L’autorité militaire française réquisitionne à la boucherie, les bœufs gras du village le 2 mai 1915.
Elle réquisitionne tous les blés disponibles au prix uniforme de 32 Francs les 100 kgs (9 mai 1915)

Zeppelins
   Le lundi 16 mai, à 1h00, la population de Vieille-Eglise est de nouveau réveillée par le tir de l’artillerie chargée de défendre Calais contre les attaques aériennes. On voit éclater les shrapnells lancés par les canons français. On dirait  un feu d’artifice. Les deux zeppelins ont malheureusement fait 4 victimes à Calais.
  Le 25 mai à 9h00 du soir, un aéroplane allemand jette plusieurs bombes sur Gravelines, devenue base de ravitaillement de l’armée Belge, il y a plusieurs blessés. On entend les explosions de Vieille-Eglise.
   Le mardi 31 mai à 21h30, un zeppelin est passé au-dessus de Vieille-Eglise. Il s’en allait jeter des bombes sur Londres.

Tué à l’ennemi
   Georges Hascotte, soldat au 1er zouaves a été tué à Nieuport, en même temps que son camarade Arthur Mequinion de Saint-Omer-Capelle.

Blessé
    Louis Potte, blessé à la jambe a été ramassé et fait prisonnier par les Allemands.

Pain
    Le 6 juin, le pain de 6 livres se vend 1 Franc 35 et le pain de 3 livres, 0.70 Frs.
   Le mardi 22 juin, on entend de Vieille-Eglise le bombardement de Dunkerque par un canon Allemand. On a entendu tirer le canon tout le mois de juin.

Aéroplane militaire
   Le mardi 29 juin, un biplan système Fairman a atterri à Vieille-Eglise à 8h30. Cet aéroplane tout neuf fabriqué à Versailles était parti à 6h30 de Versailles pour Dunkerque où il devait être livré aux Anglais. Mais le lieutenant Français qui le pilotait ne pouvait plus distinguer sa route à cause des bourrasques de pluie. Il descendit à Vieille-Eglise de peur de tomber, soit dans la mer, soit dans les lignes allemandes. Cet aéroplane vaut 25000 francs. Il a atterri dans la pièce de chicorée de Mr Rivenet derrière l’école libre. Il est reparti pour Dunkerque à 11h30.

Blessés :
 Octave Hanscotte a reçu un éclat d’obus à la jambe gauche au mois de mai
 Gustave Colin, un coup de baïonnette au côté
 Arthur Lambert
 Lipse Zebre blessé pour la 2ième fois
 Albert Delaporte une balle dans la cuisse et une autre au mollet
 Service funèbre le 12 juillet pour le repos de l’âme de Georges Hanscotte tué par l’ennemi le 9/05/1915.

Aéroplanes :
   La dernière semaine de juillet, passage d’aéroplanes allemands. Le 27 juillet un aéroplane essaie sans succès de bombarder Calais, il est chassé par les canons. Le 29 juillet à minuit, un aéroplane allemand passe au-dessus de l’école libre et va jeter des bombes à Calais et Audruicq. Le 30 juillet, il en passe encore un au-dessus de Vieille-Eglise et se dirige vers Gravelines. Il est reçu à coups de canon, bilan, un enfant tué et un soldat par une bombe.
   Le 9 août, services funèbres pour Ernest Lambert et pour Léon Gilliot.
   Le 16 août à 16h pour Gilbert Lamps, présents de nombreux soldats et officiers Belges.

Vol :
   Dans la nuit du 8 au 9, on a enlevé et enfoncé le coffre-fort du dépôt de l’infanterie belge. On a volé 400 francs.

 Départ pour le front :
   Le lundi 23 août, le 7ième régiment territorial formé par le recrutement et cantonné jusqu’ici à Calais et dans les environs est parti pour le front en Belgique vers Nieuport et Dixmude. Il y a dans ce régiment des soldats de Vieille-Eglise.

   Le 24 septembre, roulement ininterrompu du canon.
C’est la bataille de l’Artois en même temps que celle de Champagne.

   Le 27 septembre 1915, service funèbre pour Edouard Brulin.
 h
Evasion :
   Un soldat belge de mauvaise vie condamné plusieurs fois avait été surpris dans une débauche tenue à Vieille-Eglise avec la femme D……, une ivrognesse. Pour ce fait, il avait été enfermé dans la prison communale. Il s’est enfui dans la nuit du 8 au 9 novembre. Il a été repris le lendemain et passera en conseil de guerre.
   Les deux scandales qui affligeaient la paroisse ont pris fin. La fermière ivrognesse qui se livrait à des orgies avec des soldats est ruinée, elle a quitté le village. Sa ferme, qui n’avait pas été cultivée l’année 1915 est louée à un belge.
   Une jeune fille de Vieille-Eglise qui avait tenu ménage en différents endroits avec un adjudant belge marié ne peut plus sortir parce que  l’examen des laisser-passer est devenu très sévère. Le maire refuse le laisser-passer à cette fille.
   Le lundi 20 décembre, service funèbre pour Alfred Lambert.
.......
................................
...

==> Menu histoire
==>  Expo du 11 novembre 2014

Retour au menu